Bienvenue sur le site Web Création d’une Fondation pour les survivants de la rafle des années soixante. Ce site Web fournit tous les renseignements et l’actualité au sujet de la Fondation de la rafle des années soixante et du processus d’engagement.

Mission :
  • Notre objectif est de créer une Fondation qui serve toutes les personnes touchées par le déplacement des enfants dans des centres de protection de l’enfance et d’entendre les voix et les recommandations du plus grand nombre possible de personnes touchées, partout au Canada.
Nos principes d’engagement des survivants :
  • La voix des survivants a priorité sur toutes les autres
  • Engagement maximum avec les survivants
  • Tous les survivants et survivantes seront entendu(e)s, valorisé(e)s et respecté(e)s.

Le conseil intérimaire et ses conseillers engageront le dialogue avec les survivants partout au pays pour leur demander comment la nouvelle Fondation peut le mieux servir les survivants tout au long de leur parcours. Nous demanderons aux survivants ce qu’ils souhaitent que la Fondation fasse pour mieux les servir en matière de rétablissement et de réclamation. Comment la Fondation peut-elle soutenir au mieux leurs objectifs? Leurs voix et leurs idées sont essentielles pour aider à répondre à ces questions.

Le processus d’engagement de la Fondation commencera à l’été de 2019 et se terminera au printemps de 2020.  Tous les renseignements recueillis lors du processus d’engagement de la Fondation serviront directement à l’élaboration d’un rapport public comprenant des recommandations spécifiques à l’intention du conseil intérimaire sur la manière de créer officiellement une Fondation qui réponde au mieux aux besoins et aux aspirations des survivants de la rafle des années soixante, profondément enracinée dans les commentaires que nous recevons des survivants à travers le pays.

Les séances d’engagement de la Fondation seront dirigées par Kenn Richard, Dr. Raven Sinclair et Conrad Prince, ces deux derniers étant eux-mêmes des survivants. Ces trois personnes partagent un engagement à long terme envers les survivants de la rafle des années soixante et les communautés autochtones.

À PROPOS DU CONSEIL INTÉRIMAIRE DE LA FONDATION DE LA RAFLE DES ANNÉES SOIXANTE

Le conseil intérimaire a été créé pour établir les fondements de la création d’une Fondation de la rafle des années soixante. Ses membres incluent les principaux demandeurs dans le règlement de la rafle des années soixante et des experts en protection des enfants autochtones.

MEMBRES DU CONSEIL INTÉRIMAIRE

Maggie Blue Waters (Coprésidente du conseil)

Maggie est une survivante de la rafle des années soixante et demanderesse principale dans le règlement national de la rafle des années soixante. Elle est originaire de la nation crie de Montreal Lake et vit avec sa famille dans une région rurale de la Saskatchewan. .

Marcia Brown Martel (Coprésidente du conseil)

Marcia est une survivante de la rafle des années soixante, demanderesse principale dans le règlement national de la rafle des années soixante, et ancienne chef de la Première nation de Beaverhouse. À titre de demanderesse principale dans l’affaire de l’Ontario, Marcia travaille depuis plus d’une décennie afin de faire advenir la justice pour les survivants de la rafle des années soixante. Elle habite avec sa famille à Kirkland Lake en Ontario .

Dr. Cindy Blackstock

Cindy est directrice générale la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canada et professeure au programme de travail social de l’université McGill. À titre de membre de la Première nation Gitksan, Cindy compte 25 années d’expérience de travail social en protection de l’enfance et en droits des enfants autochtones. Cindy a collaboré avec d’autres leaders autochtones afin d’aider le comité des droits de l’enfant des Nations unies dans l’élaboration et l’adoption d’un commentaire général sur les droits des enfants autochtones.

Dr. Jeannine Carriere

Jeannine est métis, une survivante de la rafle des années soixante, et originaire de la région de Red River dans le sud du Manitoba. Elle enseigne le travail social depuis 1992 en Alberta et à l’université de Victoria depuis 2005, où elle enseigne au programme de travail social. Parmi ses fonctions dans le cadre du programme, elle a été présidente du conseil des spécialisations autochtones et elle a supervisé le centre de soutien aux étudiants autochtones pour la Faculté du développement humain et social.

Sharon Russell

Sharon est une survivante de la rafle des années soixante et demanderesse principale dans le règlement national de la rafle des années soixante. Elle est membre de la bande Gitsegukla qui signifie « peuple de la montagne pointue ».

Jeffery Wilson

Jeffery Wilson était l’avocat principal de la revendication de la rafle des années soixante de l’Ontario, qu’il a supervisée dans le système judiciaire pendant plus de dix ans. La carrière de Jeffery a commencé par la rédaction d’un ouvrage de référence sur le droit de l’enfance et a été directeur fondateur de la clinique d’aide juridique « Justice pour les enfants et les jeunes ». Dans le cadre de sa pratique, il a défendu les droits des enfants pendant près de 40 ans.

 

CONSEILLERS EXÉCUTIFS

Kenn Richard et Dr. Raven Sinclair ont été nommés conseillers exécutifs du conseil intérimaire et dirigeront le processus de consultation. Ils demanderont également aux survivants et aux experts leur avis et les meilleures pratiques en ce qui concerne la structure et la gouvernance de la Fondation.

Kenn Richard

La famille de Kenn Richard est originaire des établissements français et métis de la vallée de Red River. Habitant à Toronto depuis 1978, il a fondé l’organisme Native Child and Family Services de Toronto. À titre de directeur général, il a contribué à élaborer une réponse réellement alternative à la protection de l’enfance. Ayant récemment reçu la Croix du service méritoire, M. Richard jouit d’une solide réputation en tant que défenseur et a été l’un des premiers à écrire de façon critique sur le traitement des enfants autochtones dans le système d’adoption. Kenn a servi comme témoin expert dans le processus de règlement et contribue à de nombreuses initiatives régionales et nationales sur les questions relatives aux enfants autochtones.

Dr. Raven Sinclair

Dr. Raven Sinclair (Ótiskewápíwskew) est cri/Assinniboine/Saulteaux originaire de la Première nation George Gordon. Dr. Sinclair est professeure en travail social à l’université de Regina et est chercheur, auteur et cinéaste sur la rafle des années soixante. Elle est une personne adoptée et une survivante de la rafle des années soixante.

Voir https://fncaringsociety.com/sites/default/files/online-journal/vol3num1/Sinclair_pp65.pdf

PERSONNEL

Directeur, Engagement – Conrad Prince

Conrad Prince est Anishinabe, membre de la Première nation Sagkeeng (Traité no 1) au Manitoba. Il est une personne adoptée et un survivant de la rafle des années soixante. Il possède une formation en criminologie et en sociologie, il travaille depuis plus de dix ans dans le domaine de la recherche sur la santé des autochtones, en mettant l’accent sur la recherche de l’action participative dirigée par la communauté. Récemment, il a élargi son expertise en développement des relations communautaires dans le domaine des droits des enfants et des autochtones, établissant un programme national de réconciliation à Aide à l’enfance Canada. Il parle et se fait entendre au sujet des questions de droits des enfants autochtones et du besoin de systèmes autochtones autodéterminés depuis plus de 20 ans et a pris la parole lors d’un grand nombre de conférences, de rassemblements et de réunions sur ces questions.