Quelle est la relation de la Fondation avec le gouvernement?

La Fondation est un organisme de bienfaisance entièrement indépendant. Elle a été créée grâce à un financement du gouvernement du Canada, accordé dans le cadre du règlement national de la rafle des années soixante. Le processus de consultation est dirigé indépendamment du gouvernement par les conseillers (Kenn Richard et Dr. Raven Sinclair) qui relèvent directement du conseil intérimaire.

Quels sont les services ou les soutiens que la Fondation fournira?

C’est une question importante et nous pourrons y répondrons par l’entremise du processus d’engagement, en écoutant directement les survivants.

Comment le conseil intérimaire a-t-il été choisi et pendant combien de temps sera-t-il en place?

Il a été nécessaire de former un conseil intérimaire afin que des fonds soient établis pour la Fondation. Les demandeurs principaux dans le règlement — Marcia, Maggie, et Sharon —ont accepté d’assumer cette responsabilité et ont recruté le soutien d’experts en protection de l’enfance qui apportent les connaissances et la crédibilité nécessaires pour aider à superviser le processus de consultation. Le conseil intérimaire demeurera en place pendant une période limitée jusqu’à ce que le processus d’engagement soit terminé et qu’un conseil officiel aura été élu.

Les membres du conseil intérimaire sont-ils rémunérés?

Non. Il s’agit d’un rôle purement bénévole.

Quand commencera le processus d’engagement et quels sont ses objectifs?

Nous prévoyons lancer le processus d’engagement au printemps de 2019 et diriger ces séances d’engagement pendant les mois d’été et du début de l’automne. Durant le processus d’engagement, nous demanderons aux survivants de la rafle des années soixante de donner leur avis sur ce que la Fondation devrait faire et sur la manière dont elle devrait être dirigé et gérée. Suite au processus d’engagement, les conseillers prépareront des recommandations en ce qui concerne le mandat et la structure de la Fondation, ce qui tracera la voie de son avenir.

Est-ce que cela est relié aux séances d’information sur la rafle des années soixante qui ont lieu actuellement?

Non. Les séances d’information sur les réclamations, qui ont pour but d’aider les gens à remplir les formulaires de réclamations, sont dirigées par Collectiva — l’organisation responsable de l’administration du processus de réclamations du règlement national de la rafle des années soixante. La Fondation ne participe pas à ces séances. Nous encourageons les gens à visiter le site Web de Collectiva pour plus de renseignements.

HComment la consultation est-elle financée?

Le gouvernement du Canada fournit le financement du processus d’engagement qui est distinct et séparé des 50 millions de dollars accordés pour financer la Fondation.