OÙ SE TIENDRONT LES SÉANCES D’ENGAGEMENT DE LA FONDATION DES SURVIVANTS DE LA RAFLE DES ANNÉES SOIXANTE?

Le conseil intérimaire et ses conseillers tiendront 10 séances d’engagement de la Fondation de la rafle des années soixante dans les villes suivantes : Les autres villes seront ajoutées très bientôt.

Séance Ville Lieu Date
Séance de survivant no 1 Montreal, QC Delta Montreal
475 Avenue du Président-Kennedy
21 sept.
Séance de survivant no 2 Winnipeg, MB Victoria Inn Hotel & Convention Centre
1808 Wellington Ave
5 oct.
Séance de survivant no 3 Halifax, NS Doubletree by Hilton Halifax Dartmouth
101 Wyse Road
9 nov.
Séance de survivant no 4 Toronto, ON Chelsea Hotel
33 Gerrard Street West
16 nov.
Séance de survivant no 5 Calgary, AB TBD 30 nov.
Séance de survivant no 6 Saskatoon, SK TBD 7 déc.
Séance de survivant no 7 Happy Valley Goose-Bay, NL TBD 11 janv. 
Séance de survivant no 8 Vancouver, BC TBD 1er fév. 
Séance de survivant no 9 Yellowknife, NWT TBD 8 fév. 
Séance de survivant no 10 Iqaluit, NU TBD 15 fév. 

Si vous êtes intéressé à participer à l’une des séances d’engagement, veuillez remplir et soumettre le formulaire ci-dessous

ENGAGEMENT EN LIGNE – À VENIR BIENTÔT

Conformément aux principes directeurs du processus d’engagement de la Fondation, nous prévoyons lancer une plateforme d’engagement en ligne qui permettra aux survivants d’ajouter leur voix, leurs besoins, et leurs aspirations à l’égard de la nouvelle Fondation. Le conseil intérimaire et ses conseilleurs reconnaissent l’importance de créer des options supplémentaires pour les survivants afin de contribuer à l’établissement de la Fondation.

Pour obtenir plus de renseignements sur la séance d’engagement de la Fondation de la rafle des années soixante, veuillez contacter info@fondationrafledesannees60.com ou appeler au 1-877-313-7011.

MISES À JOUR SUR LES SÉANCES

Le 5 octobre 2019 – Séance de Winnipeg
Le samedi 5 octobre 2019, nous avons tenu notre deuxième séance d’engagement de la rafle des années 60 à Winnipeg au Manitoba.  Environ 52 participants de Winnipeg et des régions avoisinantes se sont joints à nous pour la journée. Nous avons commencé la matinée par une cérémonie d’ouverture traditionnelle avec notre aîné Charlie Nelson et un chant d’honneur par notre aîné Leroy Bennet.

L’équipe d’engagement a observé le même format qui avait eu lieu lors de la séance de Montréal, mais a prévu plus de temps pour permettre aux participants de se présenter et pour les activités destinées à briser la glace et à dynamiser le groupe.  Quelques participants survivants ne s’étaient jamais trouvés dans la même pièce que d’autres survivants et n’avaient jamais eu l’occasion de partager leurs expériences avec d’autres.  L’équipe d’engagement était consciente de cette situation et a travaillé avec les deux aînés et les spécialistes de la santé mentale, Don Robinson et Amanda Burton, pour communiquer avec sensibilité aux survivants qu’ils pouvaient avoir accès à leurs services au besoin.

Commentaires des participants
Trente-deux participants ont rempli les formulaires d’évaluation pour partager leurs impressions de la séance de Winnipeg. Voici quelques-uns des résultats :

  • 87 % des participants se sentaient à l’aise ou tout à fait à l’aise pour exprimer leur point de vue
  • 83 % des participants se sont sentis entendus ou complètement entendus et compris
  • 97 % des participants estimaient que la séance était significative ou très significative
  • 100 % des participants estimaient que leurs antécédents étaient respectés ou très respectés
  • 94 % des participants étaient satisfaits ou entièrement satisfaits dans l’ensemble

Réponses des participants
On a également demandé aux participants : « Qu’aimeriez-vous partager avec nous pour améliorer la séance d’engagement, s’il y a lieu ? »   Voici un aperçu de quelques réponses :

« Je quitte avec espoir. L’aîné est formidable. Excellent partage d’histoires. Personnes éduquées – ont démontré beaucoup de respect.  Les idées sont bienvenues. Appréciation reconnue. Excellent – on a besoin de plus de choses comme ça dans les terres des PN. Le personnel devrait visiter les terres des PN et y faire cette présentation. Plus d’affiliations avec les gens ».

« Les leaders devraient se disperser – ne pas être tous assis à la même table. Pour que les gens s’engagent davantage, il faut que tous les leaders s’engagent, et non pas rester sur le côté. Donnez aux gens l’occasion d’entretenir des liens, d’échanger des contacts et de réseauter entre tous les participants. Tout cela étant dit, je vous félicite et vous remercie chaleureusement pour vos efforts ! ».

« Équipe et membres de l’équipe formidables.  La participation à la discussion de nos points de vue sur le papier collant a été/est un véritable processus pour nous écouter et nous faire entendre. L’évaluation ou la priorisation de nos commentaires m’a également été bénéfique ».

L’équipe d’engagement est extrêmement reconnaissante à tous ceux et celles qui se sont joints à nous pour la séance de Winnipeg.  Pour les personnes de Winnipeg et des environs qui n’ont pas pu venir, nous espérons que vous participerez à notre outil d’engagement en ligne, qui sera disponible (en français et en anglais) dans les prochaines semaines.

Le 22 septembre 2019 – Séance de Montréal
Le samedi 22 septembre, nous avons tenu notre première séance d’engagement de la rafle des années 60 à Montréal au Québec. Environ 25 participants de Montréal, d’Ottawa et des régions avoisinantes se sont joints à nous ce jour-là. Nous avons débuté le matin par une magnifique cérémonie d’ouverture avec nos deux aînés Niloie:ren de Kahnnawa:ke et Leroy Bennet de Sagamok.

Après quelques consignes d’ordre administratif et les présentations de nos conseillers, Kenn Richard et Raven Sinclair, les participants se sont rassemblés dans de petits cercles de partage où ils ont pu parler de leur expérience et de ce qu’ils voulaient faire savoir à leurs compagnons au sujet du rôle des survivants de la rafle des années soixante. Il y a eu des rires aussi bien que des larmes. Nos deux aînés et l’experte en santé mentale Vicky Boldo ont offert soutien et réconfort aux personnes qui en avaient besoin.

A la suite des cercles et après un savoureux déjeuner, les participants ont pris part à un processus animé de commentaires, au cours duquel on leur a demandé de faire connaître leur point de vue et leur perspective sur cinq questions clés :

• Que devrait faire la Fondation ?
• Quelles valeurs devraient guider la Fondation ?
• Quelles sont les compétences, les qualités et l’expérience les plus importantes qu’un membre du conseil de la Fondation devrait avoir ?
• Comment s’assurer de la continuité de la Fondation dans l’avenir ?
• Comment l’identité de la Fondation doit-elle être exprimée ?

Les participants ont également été invités à partager leurs « idées débridées » ou leurs suggestions sur le nom que la Fondation devrait se voir attribuer.

Les commentaires ont été riches, réfléchis et inspirants.

On a également demandé aux participants de remplir une évaluation de la participation à la fin de la journée. L’évaluation a pour but de mesurer le rendement de l’équipe d’engagement par rapport à nos principes directeurs en matière d’engagement. L’un de nos principes directeurs est que « toutes les voix des survivants sont entendues, valorisées et respectées ». Les participants ont évalué l’équipe :

• 88 % des participants se sentaient à l’aise ou tout à fait à l’aise
• 81 % des participants estimaient qu’ils avaient pleinement l’occasion d’exprimer leur point de vue.
• 96 % des participants se sont sentis entendus ou complètement entendus et compris
• 96 % des participants estimaient que la séance était significative ou très significative.
• 96 % des participants estimaient que leurs antécédents étaient respectés ou très respectés.

La journée s’est terminée par les prières de nos aînés et le « Chant du voyageur ». Alors que nous nous tenions ensemble dans le cercle de chant, il y avait un fort sentiment de communauté dans la salle.

L’équipe d’engagement est extrêmement reconnaissante à tous ceux et celles qui se sont joints à nous pour cette toute première séance. Pour les personnes de Montréal et des environs qui n’ont pas pu venir, nous espérons que vous participerez à notre outil d’engagement en ligne, qui sera disponible (en français et en anglais) dans les prochaines semaines.

Le 17 août 2019 – Réunion de l’association des survivants
Le vendredi 17 août, les conseillers Kenn Richard et Raven Sinclair ont rencontré des représentants de groupes et d’associations de survivants de la rafle des années soixante partout au pays pour obtenir leurs commentaires et leurs conseils sur le processus d’engagement. Les participants comprenaient des représentants de L’Association nationale des survivants autochtones du réseau de protection de l’enfance  d’Ottawa, de la Nouvelle-Écosse, du Yukon, du Labrador et de la Colombie-Britannique, ainsi que des représentants de 60s Scoop Legacy of Canada du Manitoba, de Creating Hope Society de l’Alberta, de Sixties Scoop Indigenous Society de l’Alberta et de Sixties Scoop Indigenous Society de la Saskatchewan. L’équipe d’engagement attend avec intérêt d’entendre plus de groupes et d’individus à travers le pays dans le cadre du processus d’engagement national au cours des prochains mois. Si vous êtes membre d’un groupe ou d’une organisation de survivants de la rafle des années soixante et souhaitez participer au processus, veuillez contacter Conrad Prince : cprince@60sscoopfoundation.com